Ouvrir le menu
Actualités Adolescents Bien-être Couple Développement personnel Familles et enfants Stratégies

Pourquoi et comment aider nos ados à développer leur intelligence émotionnelle ?

Adolescents, Développement personnel

22/04/2021

Nous allons nous intéresser aux clés indispensables au développement de l'intelligence émotionnelle chez nos ados. En effet, je répète souvent que lire et donc connaitre les théories du développement personnel n'est pas suffisant, l'essentiel est de mettre ces connaissances en pratique !

Concrètement que veut dire le terme d'intelligence émotionnelle ?

L’intelligence émotionnelle est la capacité de se connaître afin de mieux interagir avec les autres dans des situations stressantes. C’est aussi pouvoir identifier, comprendre, gérer, maîtriser et surmonter ses émotions et celles des autres et reconnaître que l’on peut utiliser ses émotions pour guider ses décisions. Selon Daniel Goleman, l’ensemble des compétences liées à l’intelligence émotionnelle constitue le caractère d’une personne. Garder son sang-froid pour parvenir à un rendement exceptionnel. En d'autres termes, avoir une bonne intelligence émotionnelle permet : d'être conscient et d'avoir le contrôle de ses émotions, d'avoir la maîtrise de soi, d'être conscient des émotions d’autrui, d'être capable de se prendre en main pour interagir avec les autres, d'être sensible à ses émotions et à celles des autres, d'être empathique, d'être capable de faire preuve de tact et de diplomatie, de savoir comprendre les autres et avoir de bonnes relations interpersonnelles, de pouvoir résoudre des conflits de façon positive. L'adolescence est la période propice pour développer ces compétences émotionnelles et nous, parents, nous pouvons accompagner nos ados dans cette tâche.

Afin d'aider nos adolescents à développer ces compétences, nous devons nous concentrer sur 4 points essentiels :

La connaissance de soi : comprendre ce que l’on ressent

Le point de départ d’une bonne gestion émotionnelle repose sur le fait de savoir identifier les émotions que nous expérimentons et d’être capable de les nommer. Avoir un vocabulaire émotionnel riche et varié nous permettra de mieux comprendre les nuances du sentiment concret qui nous affecte. Pour mener à bien cette tâche avec les adolescents, nous pouvons compter sur des ressources permettant d’ordonner et de mettre des mots sur leur monde intérieur...

L’empathie : comprendre ce que ressent l’autre

Un aspect indispensable à développer est la capacité à se mettre à la place de l’autre pour comprendre les sentiments et les motivations qu’il ressent. Lors de cette étape, il est important de se rappeler de la théorie de l’attribution d’Heider. Selon cette théorie, lorsque nous jugeons les actes des autres, nous pensons qu’ils sont causés par leur personnalité et ne prenons pas en compte le contexte. Nous sommes donc capables de dire “Je t’ai crié dessus parce que j’étais énervé” mais lorsqu’il s’agit de l’autre “Il m’a crié dessus car c’est une mauvaise personne“. Il est donc important de pousser les adolescents à analyser en profondeur le contexte. Ils doivent être capables de savoir ce qui motive les actes des autres.

Le contrôle de soi : décider comment agir face à ses propres émotions

Lors de ce travail, il est important d’insister sur le mot “décider”. Il ne s’agit pas de réprimer l’émotion, mais bien d’être capable d’agir au lieu de réagir. En fait, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions, il y a uniquement des émotions utiles et inutiles en fonction de leurs conséquences. Il est donc important d’expliquer aux adolescents qu’ils doivent être capables de surmonter leurs pulsions primaires et de peser les conséquences de leurs actes avant de passer à l’action. De cette manière, nous leur apprenons à faire usage de leur état émotionnel. Ils s’en serviront comme un guide d’action afin d’être responsables de leurs décisions.

Les compétences sociales : décider comment agir face aux émotions des autres

Afin d’aider à développer une bonne intelligence émotionnelle chez nos adolescents, il est indispensable de les familiariser avec la communication positive. Ce type de communication leur permettra de s’exprimer librement et respectueusement et de défendre leurs droits sans écraser ceux des autres. La communication positive est la clé pour apprendre à gérer les conflits et à trouver des solutions pacifiques et bénéfiques pour tous. Je vous laisse travailler ces 4 points avec vos ados et n'oubliez pas qu'il est important de les laisser avancer à leur rythme. Aussi, même lorsqu'un point ne semble pas assimilé directement, vous aurez néanmoins planté une petite graine dans leurs esprits et vous pourriez être supris.e de constater leur évolution lors des semaines ou des mois qui suivront !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser