Ouvrir le menu
Actualités Adolescents Bien-être Couple Développement personnel Familles et enfants Stratégies

L'importance de cultiver l'intelligence émotionnelle chez les enfants et les adolescents !

Adolescents, Familles et enfants

19/02/2021

"L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde."
Cette citation de Nelson Mandela m’a encouragée à aborder un sujet essentiel concernant l’éducation de nos enfants : l’intelligence émotionnelle ou comment les accompagner vers une meilleure compréhension et expression de leurs émotions et de celles des autres…

L’étymologie du terme émotion signifie "mettre en mouvement".

Les émotions sont, principalement, des incitations à l'action. La peur, par exemple, pousse à s'arrêter lorsqu’un danger imminent se présente. Toutefois, les travaux de Daniel Goleman ont permis de comprendre que le développement du second cerveau, le "rationnel" ou cortical, permet à une personne de bénéficier d'un répertoire diversifié de réactions face à une émotion. Ces recherches ont prouvé que les deux intelligences sont complémentaires, le cerveau émotionnel intervient dans le raisonnement autant que le cerveau pensant. En effet, il apparait que le dialogue engagé entre nos deux cerveaux est incessant et nous apporte une réponse à chaque situation rencontrée. Néanmoins, notre cerveau émotionnel a la capacité de court-circuiter et de paralyser le cerveau rationnel. Nous pourrions alors être victime de nos émotions car ce sont-elles qui décideront de la réaction qui suivra. Pourtant, de nos jours, notre environnement exige moins de réactions émotionnelles en « mode survie ». Aussi, nos répertoires d'émotions peuvent être inadaptés. De plus, la méconnaissance du fonctionnement de notre cerveau émotionnel ne nous permettra pas de reprendre l’avantage et nos émotions mèneront le jeu. Elles nous mettront parfois dans des situations bien inconfortables !

Pouvons-nous vivre en harmonie avec nos émotions ?

La réponse est OUI ! En poursuivant un travail de développement de l’Intelligence Emotionnelle (IE), pour nous permettre de reconnaitre puis d’exprimer de la façon la plus « raisonnée » nos émotions ! L’IE est la clé pour retrouver le contrôle et mieux vivre avec les autres et surtout avec soi-même…

L’enfant est en pleine construction et l’immaturité de son cerveau le rend plus vulnérable à ses émotions… Le cerveau émotionnel arrivera à sa pleine maturité à l'âge de 24 ans... en attendant comment l'aider à comprendre et canaliser ses émotions trop souvent envahissantes ?

Les émotions submergent régulièrement les enfants et les adolescents et entrainent des comportements impulsifs. Cela est essentiel pour eux d’exprimer et d’extérioriser leurs émotions. Un enfant soumis à la frustration pourra hurler en tapant des pieds pour formuler son mécontentement. Ce n’est qu’à partir de 3 ans, que l’enfant reconnait une émotion et c’est vers 5 ans, qu’il pourra apprendre à l’exprimer d’autres manières car il sera en capacité de comprendre le lien entre la cause et les conséquences possibles. Cette étape cruciale rend alors possible la canalisation des émotions ou comment les exprimer d’une façon « socialement adaptée ». Il est essentiel d’expliquer à l'enfant ou l'adolescent que les émotions sont des messages envoyés par le cerveau et qu’il ne faut pas les ignorer. Elles nous permettent de comprendre si la situation vécue nous convient ou pas. Ainsi, lorsque la situation est inconfortable, nous ressentons un malaise, nous devrons alors adopter un nouveau comportement pour la modifier. Il est donc important de se rappeler qu’il ne faut pas empêcher un jeune d’éprouver des émotions mais lui fournir des outils pour les exprimer. En effet, lorsqu'il parvient à canaliser ses émotions et à en gérer l’intensité, cela lui permet de mieux réagir aux différents événements du quotidien. Vivre en harmonie avec ses émotions aide à maintenir de bonnes relations avec les autres, une meilleure gestion des conflits et participe à la réussite scolaire. C’est un apprentissage qui se poursuivra tout au long du développement du jeune enfant jusqu’à l’âge adulte en passant par l’adolescence, période de bouillonnement émotionnel.

L’enseignement a longtemps donné la priorité aux intelligences langagière et logico-mathématique !

En pensant que la réussite se trouvait dans le développement des capacités intellectuelles. En privilégiant le développement cognitif, l’éducation a délaissé la dimension affective. Cependant, les travaux du Professeur Joseph Chbat, concernant l’intelligence émotionnelle au service de la réussite, apporte de nombreux éclaircissements en montrant que le simple développement de la pensée rationnelle n’est pas suffisant pour assurer d’autres qualités essentielles à l’équilibre d’une personne, pour garantir son bien-être profond et pour lui permettre d’entretenir des relations harmonieuses avec les autres. Des qualités émotionnelles « intrapersonnelles » sont indispensables à la perception positive de soi-même, à l’optimisme ou au bien-être et les habiletés émotionnelles comme l’empathie, la vision positive d’autrui, l’esprit d’équipe font toute la différence entre les individus sur le plan « interpersonnel ». Aussi, permettre aux enfants et aux adolescents de développer leur quotient intellectuel n’assurera pas la pleine réussite car les facteurs émotionnels comptent autant que les facteurs intellectuels…

En conclusion, pour permettre à nos enfants de vivre en harmonie avec leurs émotions :

Aidons-les à les reconnaitre, de nombreux ouvrages peuvent vous aider dans cette tâche. Il s’agira ensuite de les verbaliser, que se passe-t-il à l’intérieur ? Que ressens-tu dans ton cœur et dans ton ventre ? Puis, trouver la meilleure façon de les canaliser pour en atténuer l’expression. Cela passera par des exercices de respirations (lentes et profondes) ou en tapant dans un sac de frappe lorsque votre adolescent est en colère, en se rassurant avec son toutou préféré lorsque votre tout petit  est triste. Le travail qui suivra consistera à comprendre le message contenu dans l’émotion. Qu’est-ce qui te met tellement en colère ? Aidez votre enfant à s'ouvrir et à partager ses ressentis pour qu'il apprenne à les accepter et à ne plus les refouler car il est certain qu'une fois l'émotion apparue, il deviendra inévitable de l'exprimer d'une façon ou d'une autre. Alors, c'est à nous parents, enseignants, éducateurs de les amener à communiquer et à laisser sortir ces frustrations pour progressivement aider le jeune à décoder et ainsi peu à peu à canaliser ses émotions. Elles sont naturelles et nous ne devons pas avoir honte de les ressentir, c'est ce qui fait de nous un être humain doué de raison mais également de sentiments et d'émotions, nous pouvons être sensible et fort à la fois car l'un n'empêche pas l'autre ! Il sera alors pour lui plus facile d’atténuer la réaction qui en découle car vous pourrez donner une réponse adaptée à votre enfant. Il saura que vous acceptez l’expression de ses émotions et réalisera que vous le comprenez, cela l'aidera à admettre que les émotions ne sont pas ses ennemies mais au contraire elles lui transmettent des messages afin qu'il corrige progressivement ses comportements pour apprendre à s'adapter aux situations inconfortables.

Pour finir, en tant que parent, essayez de donner au maximum le bon exemple en apprenant à canaliser vos propres émotions !

Conseils lecture : Pour les parents " Au cœur des émotions de l’enfant " Isabelle Filliozat, " Vivre heureux avec son enfant " Dr Catherine Gueguen "Les émotions racontées aux enfants" Ariane Hébert , Jean Morin , "Voyage au cœur des émotions des adolescents" Enrico Castelli et pour les plus petits " La couleur des émotions " Anna Llenas, " Le loup qui apprivoisait ses émotions " Eléonore Thuillier et Orianne Lallemand

Ces articles peuvent aussi vous intéresser